LES ACTIONS

 

Organisé en Covents, souvent animaliers, associant un "Animal totem" à une qualité exceptionnelle du dit animal, c'est la notion de tolérance et de fratrie qui l'emporte sur tous les dénominateurs communs ... Ainsi l'on peut fort bien voir un CHAT être frère d'une SOURIS ...

 

 

Les fonctions et actions de la Fondation sont diverses et variées. 

 

En priorité, elle se place dans la conservation et la protection des Anciennes cultures, quelles qu'elles soient ... Aucune ne peut être considérée comme "négligeable", aucune autre ne peut être vue comme "essentielle" ou "unique" ... N'est-ce pas là les fondement de la tolérances et surtout l'acceptation de l'autre, de l'étranger, de l'incroyant ?

 

Aussi au travers de diverses points (covents) il se structure d'immenses bibliothèques amassant un maximum d'informations concernant ces Anciennes Traditions, quelque soient leurs origines, fondements et avancés.

 

Le but restant de les conserver vivantes, pures et accessibles à tous, que se soit dans le présent, mais surtout dans l'avenir, pour les genèses à venir ...

 

Le second axe, plus controverse, se place sur une analyse des ces informations (que certains nomment connaissances) afin d'en déceler les plus infimes parties et ainsi de tenter d'en comprendre tous les sens y compris les plus "cachés". Bien entendu, et c'est là que se place la controverse, dans l'idéal cela se doit d'être fait en toute neutralité (afin de préserver l'Essence même de base), mais il est souvent tentant d'émettre des hypothèses, de créer des extensions (en application avec les modernismes du moments) pour vouloir mieux comprendre cette base ...

 

Ainsi nos membres étudient, analysent, transcrivent, et parfois interprètent, mais toujours sous le contrôle d'un service de préservation de l'original, et sans que les nouveaux commentaires et travaux ne viennent altérer ou se greffer sur le document initial. Ceci serait en effet sacrilège que de vouloir (comme bien des courant Néo-Païens) s'approprier et dévier (pour un groupuscule d'initiés) des informations souvent millénaires.

 

Nous ne considérons pas que nous sommes "Des Parfaits" puisque nous estimons que la perfection est une chimère qui marche devant nos pas, mais que l'on ne doit ni perdre de vu (au risque de s'égarer dans la médiocrité), ni rattraper (au risque de se dire parfait ce qui en soit serait une imperfection issue de l'arrogance).

 

Toute fois, en travaillant ainsi, nous estimons rester dans un cadre de protection et de conservation de ces "Bases Vitales" permettant de pouvoir, à la fois détacher les éventuelles "modernisations", mais surtout préserver les "Originaux" pour d'autres analyses en d'autres temps avenirs ...

 

 

Aucune utilisation à des fins "privées".

 

Le cadre stricte de l'organisation de la Fondation, interdit à tous ces membres (quel qu’ils soient) la moindre utilisation des ces bases culturelles, spirituelles, et rituels à des fins privées collectives ou individuelles. ces connaissances et pratiques ancestrales appartiennent au patrimoine universel, elles sont le fruit de multiples civilisations anciennes et ne peuvent servir que le plus grand nombre, non être utilisées les uns contre les autres en bête recherche de puissance, de pouvoir, pire de fortune illusoire ...

 

 

Aucun engagement politique ou idéologique.

 

La fondation LUNE se veut et reste totalement indépendante des courants politiques ou idéologiques. Car même s'il se considère que dans toutes société dite organisée, ces courants ont une place et un droit, ils restent souvent aussi curieux, pour ne pas dire envieux, de ces pouvoirs considérer comme occultes et surpuissants.

 

Ainsi là encore, les déviantes, dérives et récupérations néfastes se voient écartées de notre action.

 

 

Aucune étiquette religieuse.

 

 

Nos membres sont issus des tous les courants religieux existants, qu'ils soient multi-déistes ou mono déiste.

 

En effet, si l'on considère que l'évolution de la foi a conduit à la réduction de la fraction en son plus simple dénominateur commun (le Dieu Unique), il se considère, dès lors que chacun admet l'existence d'autres formes de croyances, que chacun peut apporter sa propre connaissance de sa propre culture religieuse, afin de donner un angle différent à la vision globale d'un regroupement de protection.